GNL/Gazoduq fait perdre son temps à tout le Québec en refusant de retirer son projet de l’évaluation fédérale par l’AEIC

La Coalition Fjord ainsi que les groupes environnementaux et citoyens dénoncent que l’évaluation du projet Énergie Saguenay par l’Agence d’évaluation d’impact du Canada (AÉIC) continue alors que le gouvernement du Québec a refusé ce même projet. Ils demandent au promoteur du projet GNL/Gazoduq de lâcher le morceau une bonne fois pour toute.

GNL/Gazoduq doit respecter le refus du Québec

Montréal, Québec, Saguenay et Rouyn-Noranda, le 13 septembre 2021 – Action Boréale, la Coalition Fjord, Greenpeace, Nature Québec, la Fondation David Suzuki, Équiterre, le Regroupement vigilance hydrocarbures Québec, Eau Secours, la Coalition étudiante pour un virage environnemental et social – CEVES, la Coalition étudiante Arrêtons GNL et la Coalition anti-pipeline de Rouyn-Noranda dénoncent fermement laLire la suite « GNL/Gazoduq doit respecter le refus du Québec »

Des groupes demandent le rejet de tout futur projet lié au gaz naturel au Québec

Dans la foulée du rejet du projet de GNL Québec/Gazoduq, des militant-e-s se sont mobilisés ce matin devant le consulat allemand à Montréal en solidarité avec l’action de désobéissance civile de masse qui a présentement lieu en Allemagne contre le gaz fossile mené par le groupe Ende Geläende. Ils exigent que le gouvernement Legault ferme la porte à tout futur et potentiel projet d’exploitation, d’importation ou d’exportation de gaz dans la province. #ShaleMustFall

Pas d’autorisation pour GNL Québec : soulagement et satisfaction

Saguenay, mercredi le 21 juillet 2021 – La Coalition Fjord accueille avec soulagement et satisfaction l’annonce du gouvernement du Québec de ne pas autoriser le projet de GNL/Gazoduq. Après une mobilisation sans précédent et un rapport du BAPE dévastateur, il est réjouissant que le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques,Lire la suite « Pas d’autorisation pour GNL Québec : soulagement et satisfaction »

LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE CONFIRME SON RETRAIT DU PROJET GNL/GAZODUQ

La Société Générale s’est officiellement retirée du projet GNL Québec afin de limiter son implication dans la production de gaz de fracturation en Amérique du Nord. Le retrait de la Société Générale, banquier principal chargé du montage du syndicat bancaire du projet, démontre la non viabilité financière du projet d’exportation de gaz fossile, tout comme le retrait d’investisseurs depuis 2020 et le désaveu de partenaires.

Une alliance transatlantique se forme contre le projet GNL/Gazoduq au Canada et le projet LNG Stade en Allemagne

22 organisations allemandes et 18 canadiennes s’associent pour former une alliance transatlantique et exiger l’arrêt immédiat de deux grands projets de gaz naturel liquéfié (GNL), le projet GNL/Gazoduq en Amérique du Nord et le projet Hanseatic Energy Hub en Europe. Ces projets potentiels comme une « entrave majeure à la transition énergétique », une « bombe climatique » et une « honte nationale et internationale » pour les gouvernements qui refusent encore de leur fermer la porte.

L’effritement des éventuels appuis financiers à GNL Québec se poursuit

Il y a de nombreux signes d’un effritement du soutien financier pour GNL Québec, notamment la banque française Société générale, la conseillère financière de GNL Québec, qui aurait décidé de cesser de soutenir le projet afin de limiter son exposition à la production de gaz de fracturation.

Sérieux risque d’augmentation des émissions de GES pour GNL/Gazoduq, estiment les scientifiques d’Environnement et Changement climatique Canada

L’avis des scientifiques d’Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) va dans le même sens que les conclusions du BAPE, et souligne l’ajout net de GES qu’aurait le projet.

Avis défavorables de Pêches et Océans et de Parcs Canada : GNL Québec tente une diversion

Dans son avis, Parcs Canada se montre défavorable au projet en raison des importants risques qu’il poserait pour les bélugas, des impacts qu’il aurait sur les activités récréotouristiques et des risques qu’il entraînerait pour la sécurité des visiteurs du parc marin du Saguenay-St-Laurent. Un second avis final publié par Pêches et Océans Canada réitère que le projet pose d’importants risques pour les bélugas en raison des expositions accrues au bruit qui serait généré par le trafic de méthaniers dans l’habitat essentiel de cette espèce en voie de disparition. Selon les groupes environnementaux, il n’est pas anodin que la publication de ces deux avis coïncide avec une sortie de GNL Québec aujourd’hui alors que la gazière vise désespérément à sauver le projet.

Des organismes environnementaux exigent une plus grande transparence de la part du ministre de l’Environnement dans le projet Énergie Saguenay

Dans une lettre envoyée au ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) et faisant suite à une rencontre avec celui-ci, le Centre Québécois du droit de l’environnement (CQDE), la Coalition Fjord et les groupes environnementaux exigent la publication au registre des évaluations environnementales de tous les documents relatifs à l’analyse environnementale du projet d’usine de liquéfaction de GNL/Gazoduq, notamment les questions supplémentaires soumises par le MELCC à l’initiateur du projet.

La Caisse de dépôt et placement du Québec doit se retirer de tout projet éventuellement lié à GNL/Gazoduq

Les groupes citoyens et environnementaux et la coalition Sortons la Caisse du carbone dénoncent la participation financière de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) dans Fluxys, une entreprise belge qui serait l’investisseur désigné comme opérateur du projet d’usine de regazéification Hanseatic Energy Hub en Allemagne, avec qui GNL Québec a annoncé hier un « partenariat stratégique ».

Annonce GNL Québec-Hanseatic : un show de boucane transatlantique

Économistes, groupes citoyens et organisations environnementales tiennent à souligner que l’annonce de GNL Québec avec le projet de terminal allemand Hanseatic Energy Hub n’est rien de plus qu’un show de boucane transatlantique. Pour les groupes, l’annonce d’un « partenariat stratégique » aux contours flous et très exploratoire ne garantit rien en terme de contrat de vente ou d’approvisionnement, mais sert plutôt à mousser la promotion que font les deux promoteurs de leur projet auprès des autorités réglementaires, de leurs investisseurs et du public. De plus, cette annonce ne change rien au fait que si ce projet d’exportation de gaz de facturation voit le jour, ce serait une catastrophe pour le climat, les bélugas et le portefeuille des familles québécoises.

GNL Québec : Journée de manifestations et de pression sur les député.e.s de la CAQ au Saguenay

Afin de faire pression sur les député.e.s de la CAQ pour amener le gouvernement à rejeter le projet GNL Québec, l’Association Générale des Étudiantes et Étudiants du Cégep de Chicoutimi (AGEECC), l’Organisation militante populaire environnementale d’urgence (OMPEU), appuyés par la Coalition Fjord et Mères au front – Saguenay, se sont unis à l’occasion de manifestations simultanées, et ce, dans le cadre d’une journée d’actions organisée par la Coalition étudiante Arrêtons GNL aux quatre coins du Québec. 

87 % de la population contre toute augmentation de leur facture d’électricité en raison de GNL Québec/Gazoduq

(Saguenay, Rouyn-Noranda, Montréal, Québec) – Des groupes citoyens et environnementaux* dévoilent aujourd’hui les résultats d’un sondage Léger démontrant qu’une grande majorité de la population du Québec refuserait de payer pour l’augmentation de sa facture d’électricité qu’entrainerait une autorisation du projet par le gouvernement Legault. En réponse à la question « Si le projet GNL Québec/Gazoduq devaitLire la suite « 87 % de la population contre toute augmentation de leur facture d’électricité en raison de GNL Québec/Gazoduq »

Malgré son engagement de respecter les conclusions du BAPE, le conseil municipal de Saguenay offre un appui hypothétique à GNL Québec

Lors de la dernière réunion du conseil municipal de la ville de Saguenay, une résolution d’appui conditionnel à GNL Québec et Gazoduq a été votée dans un cafouillage incroyable. La Coalition Fjord s’étonne de voir une telle résolution puisque les conclusions du rapport du BAPE sont limpides : « la somme des risques afférents au projet dépasse celle de ses avantages ». Selon la Coalition Fjord, l’appui du conseil au projet est alors inutile et incohérent compte tenu des déclarations antérieures de la mairesse.

GNL Québec/Gazoduq coûterait près de $ 10 milliards aux abonnés d’Hydro-Québec

(Saguenay, Rouyn-Noranda, Montréal, Québec), 1er avril 2021 – Des groupes environnementaux et citoyens révèlent aujourd’hui que si le gouvernement Legault autorisait le projet GNL Québec/Gazoduq, la facture d’électricité de tous les abonné·es d’Hydro-Québec augmenterait de près de 10 milliards de dollars au cours des 25 premières années du projet.  La hausse additionnelle de 2,5% desLire la suite « GNL Québec/Gazoduq coûterait près de $ 10 milliards aux abonnés d’Hydro-Québec »

LA SOCIÉTÉ CIVILE ET LES PARTIS D’OPPOSITION UNI·ES CONTRE GNL/GAZODUQ

60 groupes de la société civile et les trois partis d’opposition s’expriment à l’unisson afin de demander au gouvernement Legault de rejeter immédiatement le projet puisqu’il ne respecte pas les trois conditions incontournables posées par le gouvernement. Rassemblés devant l’Assemblée nationale, plusieurs groupes ont pris la parole contre GNL/Gazoduq, incluant des groupes citoyens, des organismes environnementaux, des groupes communautaires, des syndicats, des spécialistes de la santé, des associations étudiantes et des partis d’opposition.