LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE CONFIRME SON RETRAIT DU PROJET GNL/GAZODUQ

La Société Générale s’est officiellement retirée du projet GNL Québec afin de limiter son implication dans la production de gaz de fracturation en Amérique du Nord. Le retrait de la Société Générale, banquier principal chargé du montage du syndicat bancaire du projet, démontre la non viabilité financière du projet d’exportation de gaz fossile, tout comme le retrait d’investisseurs depuis 2020 et le désaveu de partenaires.

L’effritement des éventuels appuis financiers à GNL Québec se poursuit

Il y a de nombreux signes d’un effritement du soutien financier pour GNL Québec, notamment la banque française Société générale, la conseillère financière de GNL Québec, qui aurait décidé de cesser de soutenir le projet afin de limiter son exposition à la production de gaz de fracturation.