Pas d’autorisation pour GNL Québec : soulagement et satisfaction

Saguenay, mercredi le 21 juillet 2021 – La Coalition Fjord accueille avec soulagement et satisfaction l’annonce du gouvernement du Québec de ne pas autoriser le projet de GNL/Gazoduq.

Après une mobilisation sans précédent et un rapport du BAPE dévastateur, il est réjouissant que le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charrette, conclut que ce projet serait contraire à nos objectifs de diminution des gaz à effets de serres (GES) et qu’il serait néfaste pour la biodiversité, particulièrement dans le majestueux fjord du Saguenay.

Rappelons que la Coalition Fjord, depuis près de 3 ans, ainsi que les collectifs de la région*, ont sensibilisé sans relâche la population du Saguenay-Lac-Saint-Jean et les élu.e.s par rapport aux nombreux impacts sociaux, environnementaux et économiques du projet d’exportation de gaz fossile. 

L’abandon du projet GNL/Gazoduq est donc un signal encourageant pour la mobilisation citoyenne, et à vrai dire, constitue un véritable soulagement! D’abord, c’est un soulagement pour le climat de la planète, car la science a enfin été entendue et nous éviterons l’ajout net de GES. D’ailleurs, c’est encourageant de constater que les investisseurs délaissent les énergies fossiles et ce sera un réel soulagement lorsqu’aucun nouveau projet de la sorte ne verra le jour nulle part sur le territoire du Québec ni ailleurs! 

Localement, c’est aussi un soulagement énorme pour la biodiversité, autant pour les bélugas qu’aucun méthanier ne viendrait perturber, que pour les milieux humides et les forêts qui seront préservées d’un pipeline qui aurait traversé le Québec, de l’Abitibi jusqu’au Saguenay. Également, c’est un soulagement pour les acteurs de l’industrie récréotouristique régionale ainsi que pour l’ensemble des client.e.s d’Hydro-Québec pour qui la facture d’électricité n’augmentera pas à cause de ce projet. 

De plus, c’est un réconfort pour les personnes et les groupes qui se sont mobilisés et qui voient que les efforts collectifs ont porté fruits et que les processus de consultation, tels que les audiences du BAPE, donnent des résultats tangibles. Le temps et les énergies déployés peuvent enfin contribuer à des projets porteurs d’avenir. 

Car enfin, c’est surtout un soulagement qui marque la fin de la division et le début d’un dialogue que l’on souhaite constructif. Pour plusieurs, ce projet représentait une occasion de créer des emplois et de favoriser le développement régional, mais ce n’était qu’un mirage qui laisse entrevoir des conséquences négatives irréversibles.

Les personnes mobilisées autour de la Coalition Fjord partagent une vision renouvelée du développement régional, par des projets créateurs d’emplois durables localement et bénéfiques pour nos milieux de vie qui valorisent la protection du Fjord du Saguenay. La population du Saguenay-Lac-Saint-Jean a fait preuve depuis longtemps de sa créativité. Plusieurs initiatives sont en cours en ce moment dans la région afin de créer une synergie entre les divers acteurs sociaux économiques. Ensemble, il est possible de concrétiser les efforts de concertation. Ensemble, on est plus fjord! 

– 30 –

* Collectif de l’Anse-à-Pelletier, Collectif de la Batture, Collectif du Bas-Saguenay, Collectif de Sainte-Rose-du-Nord, Mouvement citoyen littoralement inacceptable (MCLI), Collectif innu Mashk Assi, Organisation Militante Populaire Environnementale d’Urgence (OMPEU), Mères au front – Saguenay

Pour informations :

Camille-Amélie Koziej Lévesque,

Co-porte-parole, Coalition Fjord
(418) 550-3235 ; comm.fjord@gmail.com

%d blogueurs aiment cette page :