La Coalition Fjord trouve inacceptable le déroulement actuel et réclame des audiences du BAPE dignes de ce nom!

Première journée d’audience

Mardi le 22 septembre 2020 | La première séance du BAPE sur le projet de GNL/Gazoduq a eu lieu ce lundi 21 septembre en soulevant le mécontentement chez les citoyennes et citoyens présents.

La Coalition Fjord tient à exprimer son insatisfaction envers la façon dont est menée la commission par le commissaire Denis Bergeron. Il est complètement inacceptable d’avoir autant de questions laissées sans réponse par manque d’experts et de représentants de ministères dans la salle, alors que certains thèmes touchent directement leurs secteurs d’expertises. Ces absences répétées accordent alors toute la place au promoteur et à son argumentaire pour la défense de son projet,  sans l’avis de scientifiques. 

Il est tout aussi inconcevable que le commissaire refuse de répondre à la première question de la soirée sur l’évaluation des GES émis en amont et en aval du projet. La Coalition Fjord et 41 autres organismes citoyens et environnementaux à travers le Québec revendiquent depuis 2 ans que les impacts cumulatifs, dont les impacts des GES, soient pris en compte dans l’évaluation du projet. 

Nous invitons les responsables de la commission à faire des changements importants dans leur manière de gérer celle-ci et ce, dès la prochaine séance. Le ton actuel cassant de la commission n’invite pas à la participation citoyenne de manière pleine et entière.  

-30-

Pour informations :
Adrien Guibert-Barthez
Co-porte-parole
(418) 376-3371

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :